Un massif de terre de bruyère rafraîchit

Chez Madame E.L., dès que l'on passe le portail de l'entrée, on est accueillis par un magnifique massif de plantes de terre de bruyère, avec un échantillon - presque - complet de tous les végétaux appréciant ce sol : azalée, rhododendron, andromède, camélia et bruyère...Mais cela fait quelques années déjà qu'ils ont été plantés, et Madame E.L. est toute attristée de constater un fleurissement qui s'amenuise. En outre, le massif est recouvert de petits végétaux indésirables...

La première étape est de retirer consciencieusement nos indésirables et, en attendant de récupérer les matériaux dont nous avons besoin, pailler le sol avec des épines de pins récupérées plus loin dans le jardin.

Ensuite, on procède à un cernage, c'est-à-dire une petite tranchée creusée autour des racines des plantes, et la terre est remplacée par de la terre de bruyère fraîche. Pour compléter la collection de Madame E.L., un skimmia japonica est planté, et des spores de fougère récupérés sont "semés".

Dernière étape, le massif est paillé entièrement avec des écorces de pins, qui empêcheront les indésirables de pousser, conserveront l'humidité et l'acidité nécessaire, et parfumeront l'air...

Au printemps, après la floraison, on pourra tailler un peu pour finaliser !